EN FR ES

COP22 : Passons à l’action !

La réussite de la COP21 constitue une étape majeure dans l’histoire des négociations climatiques. L’Accord de Paris adopté par 195 Etats le 12 décembre 2015 est le premier texte universel et contraignant sur les changements climatiques.

LE MONDE ENTIER S’EST MIS D’ACCORD SUR LA RÉALITÉ DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

L’accord est volontariste et ambitieux sur le plan politique et va impacter durablement les politiques énergétiques mondiales. Il donne l’impulsion politique nécessaire à une véritable rupture dans nos manières de produire et de consommer.

Pour contenir la hausse des températures en deçà de +2°c, l’AIE estime que d’ici 2040, 165 GW de capacité fossile devront être stoppés avant d’avoir pu rentabiliser les coûts de construction. Cela représente 120 milliards de dollars d’investissements déjà affectés qui ne seront pas rentabilisés.

Les banquiers, investisseurs et assureurs doivent désormais revoir leurs positions pour s’assurer que le risque carbone est correctement intégré dans la gestion des risques des entreprises.

Mettre un prix au carbone reste le moyen le plus puissant et le plus rapide pour accélérer la transition vers une économie décarbonée.

Les Etats vont peu à peu modifier la législation interne. Le rôle des entreprises et des collectivités locales est d’anticiper les évolutions à venir des règles de droit pour identifier les opportunités qu’offre la croissance durable.

Les grandes entreprises ont compris, en tous cas pour les plus éclairées d’entre elles, que la bonne stratégie consiste à réorienter leurs activités pour s’inscrire pleinement dans une transition énergétique qui s’impose à elles. Elles doivent maintenant passer à l’action en finançant la transition énergétique, en facilitant les transferts de technologies vers les pays en développement, en anticipant la tarification future du carbone et les risques associés au changement climatique

L’entreprise doit aussi s’appuyer sur les salariés pour traduire en actes l’accord de Paris. C’est dans leur quotidien, en tant que travailleurs mais aussi consommateurs et citoyens – que les salariés sont appelés à développer des comportements respectueux du climat, dans leurs déplacements, sur leur lieu de travail ou dans leurs modes de consommation.

La société civile est l’acteur clé de la réussite du défi climatique. Avec CLIMACTION, ensemble, passons à l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *