EN FR ES

Marine Dupont

10 avril 2017

Un commentaire

L’hydroélectricité en Inde – visite du barrage de Koyna

L’Inde bénéficie grâce à l’Himalaya d’un potentiel remarquable en matière d’hydroélectricité dont seulement un tiers est exploité.

 

Les barrages hydroélectriques produisent près de 10% de l’électricité du pays. Mais, en Inde, la grosse hydroélectricité à l’origine de la majeure partie de l’électricité produite, n’est pas comptabilisée comme une énergie renouvelable compte-tenu de son impact environnemental au moment de la construction.

 

Long de 807 mètres et haut de 103 mètres, le barrage de Koyna est la plus puissante centrale hydroélectrique en fonctionnement d’Inde. Construit en 1963 sur le fleuve Koyna, dans l’Etat Maharashtra, les 18 turbines cumulent une puissance installée de 1960 MW.

 

Ce barrage a un histoire très particulière. En 1967, il a été à l’origine d’un séisme de 6,3 sur l’échelle de Richter qui entraîna la mort de près de 200 personnes et la quasi-destruction de l’édifice. C’est l’accident de sismicité lié à un barrage le plus grave jamais enregistré dans le monde. En effet, l’augmentation de la microsismicité induite par les barrages est un phénomène rare mais connu et étudié depuis les années 1940.

 

Notons enfin que l’énergie hydroélectrique présente un avantage substantiel sur les autres énergies renouvelables : elle peut être stockée à faible coût grâce au pompage pendant les heures creuses pour être distribuée dans les moments où la demande est forte.

 

IMG_1061

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *